mardi 18 juillet 2017

Réparer les vivants de Maylis de Kerangal

APPAREILLONS ...

Un accident ..  un jeune homme, presque un enfant .... le drame, la mort, l'anéantissement d'une famille et le don d'organes ..
Le tout en 24 H dans un récit raconté un peu comme un récit policier ...

Ce roman a reçu plus de 10 Prix Littéraires et a été adapté au cinéma.



J'AIME ☀

Le sujet qui nous concerne tous, qui ne s'est jamais posé la question du don d'organes ?
Un sujet traité avec beaucoup de pudeur et de sensibilité, un véritable drame qui touche et qui bouleverse ... 
On se prend de plein fouet cette tragédie familiale, la détresse de parents qui sombrent devant l'impensable, mais aussi la profonde humanité de ceux qui vont les accompagner dans cette douloureuse décision : l'état de mort cérébrale permet à Simon de pouvoir donner ses organes ....

Tout est magnifiquement traité depuis la vie d'un grand adolescent qui voit sa vie fauchée en quelques secondes jusqu'au au monde hospitalier (que je connais un peu ayant une soeur infirmière qui est passée justement par la Réa, c'est donc un univers qui m'est un peu plus familier qu'à la plupart des gens), en passant par la réaction de celle qui va recevoir le coeur de Simon.
C'est haletant aussi, à la façon d'un thriller qui tient en haleine jusqu'au bout. Et c'est vraiment vraiment touchant.

J'AIME MOINS ☁

L'écriture de l'auteure .... Certes c'est ce qui a été salué par la critique, ces véritables envolées lyriques durant des pages et des pages, cette écriture incisive qui sait se raccourcir lors des actions et se prolonger à l'infini pendant les moments de vie des personnages .... mais c'est justement ce qui ne m'a pas plu. Je ne suis pas contre une belle écriture, un style bien élaboré de temps en temps en littérature générale mais à pour le coup, j'ai trouvé que l'auteure en faisait trop.

A force d'analyses sur des phrases qui durent une page entière, on finit pas en perdre le Nord, qui plus est, le récit s'en trouve amputé de son naturel et cela met une certaine distance avec la souffrance des personnages ; certes quelquefois ce n'est pas mal mais personnellement je me sens volée de mes propres ressentis face à ce drame et du coup cela coupe aussi le libre court à l'imagination.
C'est vraiment le gros point qui m'a déçu.

J'ai regretté aussi qu'il n'y ait pas un peu plus de temps consacré aux receveurs qui sont tout de même à l'autre bout de la chaîne, j'aurais aimé connaitre plus encore celle qui allait recevoir le coeur du jeune homme.

MON AVIS

En dehors de cette écriture trop épidermique à mon goût, Réparer les vivants est un roman qu'il faut lire, ne serais-ce que parce qu'il traite d'un sujet sensible et délicat.
C'est vraiment bouleversant.

JETONS L'ANCRE ...




2 commentaires:

  1. Pas ma came mais intéressant d'en avoir un aperçu.

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre était chaudement recommandé dans ma médiathèque à l'époque de sa sortie. Je ne l'ai pas lu car je n'avais pas aimé le style de l'auteur dans un bouquin précédent (dont j'oublie le titre, tu vois comme ça m'avait marquée... Ça parlait du Transibérien je crois). Vu ce que tu en dis, je me note de faire l'effort de le lire s'il croise mon chemin.

    RépondreSupprimer